Reponse à Un commissaire de Police beninois

Publié le par Kangbeto

Mon Cre,
nous comptons beaucoup sur vous, et vous pouvez croire que je n'ai pas pris en mal votre point de vue sur ce qu'aurait dû  être la communication pendant la preparation.
 
Et si je n'avais plus entrepris d'autres contacts, c'est juste parceque dans ma première adresse, j'avais deja sollicité la contribution de chacun, en pricisant qu'il s'agit plus d'un apport intellectuel que financier.
 
Je reconnais l'engagement de chacun dans cette oeuvre, même si tout le monde n'a pas eu la même disponibilité. L'essentiel est fait, c'est à dire avoir votre soutien, et compter sur vos critiques pour ne pas dévoyer.
 
Pour moi, c'est maintenant que le combat commence. Au debut, nous luttions pour pouvoir disposer de l'arme du combat, et du droit de combattre. C'est fait, rendez-vous au front syndical pour l'amelioration de notre condition de vie, et de l'image de notre police. Nous luttons pour l'amelioration du service public police et nul ne sera de trop dans cette lutte!
 
Le bureau restera ouvert à toutes sortes de propositions, qu'il analysera avec le plus de serieux possible!
 
Pour le reste, je puis vous assurer que je n'ai pas vu la liste de ceux dont vous parlez, aussi ai je expédié mon message à tous ceux à qui j'avais l'abitude je l'adresser.  Et si quelqu'un a été omis, qu'il m'en excuse.
 
Je vous reitère notre engagement à en faire un syndicat de tous les policiers, sans exclusion aucune.
 
Merci mon commissaire.

Publié dans Synapolice Benin

Commenter cet article