Gardez votre calme dans la tempête

Publié le par inconnu

Gardez votre calme dans la tempête

 "Le manque de contrôle de soi est un aveu d'impuissance."

À chaque fois que Pierre assiste à sa réunion de famille, c'est la même histoire; des disputes émotionnelles et orageuses ont lieu. Pierre participe avec véhémence à ces discussions. Quelquefois, il se met même en colère. A la fin de chacune de ces réunions, Pierre est complètement déharmonisé et épuisé émotionnellement. Surtout lorsque des choses insultantes pour lui et ses proches ont été mentionnées.

Lorsqu'une personne tient des propos irritants, plutôt que de réagir promptement, vous pouvez éviter bien des frustrations en vous posant les questions suivantes:

1.            Cette personne est-elle bien informée?  

 

2.            Est-elle délibérément méchante?  

 

3.            Occupe-t-elle une place importante dans ma vie personnelle ou émotive?  

 

4.            Ai-je l'énergie et les arguments nécessaires pour influencer cette personne?

 5.            Est-ce le bon moment pour corriger ou convaincre cette personne?  

 

6.            Est-ce que ça vaut la peine d'avoir raison?  

 

Si la tempête fait rage autour de vous (insultes, ton menaçant, attaques verbales), faites des efforts pour garder votre calme. Au besoin, obligez-vous à être la seule personne dans la pièce à rester maître d'elle- même. Voici différentes approches pour vous aider à rester pondéré dans de telles circonstances:  

 

1.            prenez de longues respirations profondes;  

 

2.            si possible, changez le sujet de la conversation;  

 

3.            comptez jusqu'à dix avant de prendre la parole;  

 

4.            prenez une pause, allez prendre un verre d'eau ou allez à la salle de bain;

 5.            donnez-vous le défi de garder votre calme, et promettez-vous une gratification si vous réussissez;  

 

6.            développez votre don d'écoute en parlant moins et en écoutant davantage.

 "Si vous êtes patient un jour de colère, vous échapperez à cent jours de chagrin."
Proverbe chinois  

 

 

 

Commenter cet article